La technologie HTML5 va t’elle prochainement remplacer les applications natives sur mobile ?

Posté par Lionel Tardy le fév 28, 2011 dans Regards, sphère professionnelle |

Dans un de ses derniers articles, MG Siegler fait une état des lieux assez intéressant sur les technologies HTML5 vs. application natives et leur adoption par les développeurs. Voici une résumé de son propos.

C’est un vieux débat qui agite depuis longtemps la communauté des développeurs sur mobile : faut-il créer une application native ou plus simplement un site web mobile basé sur les technologies HTML5 (appelée communément application web). Une application native est une application développée à partir d’un SDK (plateforme de développement) à destination d’un type d’OS mobile (iOS, Android etc…). Ce type d’application peut accéder à de nombreuses ressources du téléphone et sont disponibles sur les différents « App Store ».


HTML5 est aujourd’hui la technologie web qui est sur toutes les lèvres mais qui est surtout bien implémentée sur la plupart des navigateurs web mobile. Plus simple à utiliser, multiplateforme, « ouvert », intégrant de nombreuses API, on pourrait penser que l’intérêt apporté à cette nouvelle version boostée d’HTML pourrait vite écraser les applications natives.

Il y a pourtant de grosses différences techniques entre le HTML5 et applications natives. Regardez par exemple les applications les plus vendues sur les « App Stores » : les jeux. Nous sommes encore loin de pouvoir offrir le même rendu et la même expérience utilisateur sur une application web.

Mais ceci n’est bien sûr possible qu’à travers des développements longs, difficiles et donc coûteux. L’hétérogénéité des plateformes : iOS, Android, Windows Phone, BlackBerry démultiplie ce coût pour peu que l’on souhaite déployer sur une large gamme de téléphones. HTML5 pourrait donc être la solution pour un déploiement multiplateforme unique. Il est malheureusement souvent employé comme solution alternative à une application développée sur un OS particulier.

Si l’on regarde les géants comme Apple, Google ou Facebook, on se rend compte que leur positionnement respectif est différent. Apple joue bien évidemment aujourd’hui la carte du « tout application native ». Pourtant lors du lancement de l’iPhone, l’App Store n’existait pas et Apple suggérait de développer des applications web en HTML. En complément de son écosystème fermé d’application, Apple joue l’ouverture via son navigateur Safari sur mobile en intégrant toutes les dernières fonctionnalités HTML5 : Si votre application n’est pas acceptée pour l’App Store, Apple vous proposera de développer une web app en HTML5.

Pour Google, la situation est plus en demi-teinte. Google prêche le HTML5 auprès de la communauté des développeurs et fait beaucoup pour son adoption notamment grâce à son navigateur Chrome et son futur système Chrome OS.

Mais pour déployer ses services, Google n’hésite pas à créer de nombreuses applications natives que ce soit bien évidemment sur Android, qui a le vent en poupe, mais aussi sur iPhone ou BlackBerry, tout en recrutant de nombreux ingénieurs spécialisés dans le développement natif.

Concernant Facebook, comme nous l’avons vu précédemment, HTML5 est le support de l’écosystème de développement du réseau social sur mobile. Bien que l’application Facebook soit l’application la plus téléchargées sur iOS, l’expérience de développement des employés de Facebook sur iPhone ou Android n’est pas des plus concluantes. Facebook souhaite au final utiliser la meilleure solution adaptée à l’expérience utilisateur, n’excluant ainsi aucune des solutions.

Le débat, application native contre application web, n’est donc pas de savoir quelle est la meilleure plateforme, mais quelle est la plus adaptée pour l’utilisateur. Même si aujourd’hui HTML5 est une belle évolution de HTML au niveau technologique, tout le monde s’accorde sur le fait que les applications natives apportent une meilleure expérience utilisateur. En 2-3 ans les possibilités offertes par les environnements iOS ou Android ont considérablement fonctionnellement évolués, et ce n’est pas terminé. Il va falloir attendre encore de nombreuses années avant que cela puisse évoluer d’une telle manière pour HTML5.

Source.

Partagez ce billet avec votre réseau :
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter

Mots-clefs :,

Ecrire

Copyright © 2019 Lionel Tardy blog Tous droits reservés.
siret 337 840 425 00025