Faut-il se laisser emporter par la Google Wave?

Posté par Lionel Tardy le oct 9, 2009 dans sphère professionnelle |

On murmurait qu’elle pouvait tuer l’e-mail, Facebook, Twitter et l’AppStore d’Apple à la fois. Depuis le 30 septembre, la plateforme de communication de Google se dévoile à quelques élus, mais laisse les geeks dubitatifs.

Il y a un peu plus d’une semaine, Google ouvrait les vannes et distribuait 100 000 invitations pour tester Wave, sa nouvelle plateforme de communication. Les clés, offertes dans un premier temps aux développeurs ayant participé à la version apha au mois de juin, aux premiers enregistrés sur la liste d’inscription ainsi qu’à quelques administrateurs de comptes Google Apps, se sont arrachées sur le Web. Les premiers invités ont pu à leur tour distribuer un certain nombre d’invitations à leurs amis, lançant une course-à-la-clé-béta sur le Net. Certaines sont mêmes vendues aux enchères sur Ebay pour plusieurs dizaines d’euros.
L’objectif de Google: maîtriser à la fois mail, travail collaboratif et conversation instantanée. Mais pour les premiers utilisateurs de Wave, pas toujours évident de bien maîtriser le service –d’autant que toutes les versions des navigateurs ne sont pas les bienvenues. Et des bugs subsistent, comme l’impossibilité de chasser des invités d’une conversation en cours.
A l’assaut de l’Apple AppStore
En se connectant, les utilisateurs découvrent un tableau de bord, chargé d’organiser les « waves » (vagues). Dans ces boîtes de conversation on discute, édite les messages des autres, propose des sondages… ou joue au sudoku! Tout dépend des applications qu’on a installées.

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/high-tech/faut-il-se-laisser-emporter-par-la-google-wave_793231.html (Marie Amélie Putallaz)

Partagez ce billet avec votre réseau :
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter

Mots-clefs :,

Ecrire

Copyright © 2020 Lionel Tardy blog Tous droits reservés.
siret 337 840 425 00025